Comment améliorer l’autonomie en protéines

Les objectifs

  • A travers un élevage support qui a fait des démarches d’autonomie en protéines : comprendre les conditions de réussite, en prenant en compte les spécificités de l’exploitation.
  • Comprendre les différentes voies possibles vers l’autonomie et leurs aspects économiques.
  • Être capable d’appréhender les cultures fourragères de substitution, leur conduite et leur valorisation, leur intérêt économique en comparaison avec des aliments achetés, en particulier sur l’autonomie protéique.
Durée : 7h dont 2h30 en élevage.
 

Le contenu

  • Comprendre les composantes alimentaires d’un élevage qui a pour objectif l’autonomie en protéines, les pratiques mises en œuvre (choix de fourrages, mode de distribution, travail, économie).
  • Définition des différentes voies de l’autonomie : par les fourrages, par les concentrés. Aspects économiques liés à ces notions. Présentation des cultures riches en azote accessibles aux éleveurs : luzerne, cultures dérobées, affouragement en vert, colza fourrager, et leurs conditions d’utilisation. Analyser des rations avec des fourrages riches en protéine, coût alimentaire induit des diverses rations. Aspects pratiques de leur mise en œuvre (stockage, distribution, transitions alimentaires, ..)
Méthodes
Exposé, échanges, vidéo, paper-board.
Intervenant
Responsable technique nutrition / Conseiller relais zootechnie.